Procréation Médicale Assistée
La Technique de F.I.V
par Docteur Mohamed Zarqaoui

Madame, Monsieur,

La technique de procréation médicale assistée vous est proposée pour vous aider à avoir un enfant.

De nombreux couples ont déjà eu, ou ont actuellement recours à cette méthode thérapeutique, plusieurs milliers d’entre eux sont ainsi traités chaque année au MAROC et partout dans le monde.

Les modalités de ce traitement sont bien codifiées et elles ont dépassé depuis longtemps le stade expérimental.

Ce traitement vous demandera beaucoup d’exigences et de précisions dans son suivi. Un des rôles de ce livret est de vous expliquer clairement le déroulement du traitement. Prenez le temps de le lire, tous les deux, attentivement.

Bien sûr, il n’est jamais agréable de suivre un traitement médical, et notre but est de le rendre aussi acceptable que possible tant sur le plan psychologique que physique, social et professionnel.

Si, à un moment donné, vous vous sentez découragés, n’hésitez pas, appelez-nous, il y a toute une équipe disposée à vous aider.

Je vous souhaite un succès rapide.

A bientôt et bonne lecture.

Sommaire

Quel est le principe de la fécondation in vitro (F.I.V)? 04
Comment être enceinte naturellement? 05
Le cycle hormonal de la femme 05
Quel est le rôle des hormones dans le cycle de la femme? 05
Comment se déroule un traitement en fécondation in vitro? 06
La stimulation ovarienne 07
Le schéma long 08
Le schéma court 09
La ponction d'ovocyte(s) et le recueil du sperme 10
Préparation de la ponction 10
Le recueil du sperme 10
La ponction 12
La fécondation : le rôle du laboratoire 13
L'insémination normale 13
La micro injection (ICS*) 14
Le replacement des embryons (transfert d'embryons) 15
La congélation des embryons 17
Aspects psychologique et éthiques 18
Les chances de succès 19
Les risques liés à la F.I.V 20
Coût d'une tentative 21
Questions / Réponses 21
2

Quel est le principe de la fécondation In Vitro (F.I.V)?


Il s’agit de recueillir un ou plusieurs ovocytes produits par les ovaires, et de le (ou les) mettre en contact direct en dehors du corps de la femme avec les spermatozoïdes.

Les embryons obtenus par cette technique sont ensuite replacés dans l’utérus de la femme, dans le but d’obtenir une grossesse.


fécondation In Vitro?
3

Comment être enceinte naturellement?

Le cycle hormonal de la femme

J1
Début des régies
Le premier jour de vos règles, un nouveau cycle commence. Chaque mois, un seul œuf (ovocyte) arrive à maturation dans un sac appelé le follicule.
J14
Ovulation
L’ovocyte quitte l’ovaire (ovulation). Quand celui-ci est mûr, il sera fécondé par un spermatozoïde après un rapport sexuel.
J20
Implantation
Un embryon se forme et s’achemine dans l’utérus pour s’y implanter.
J28
Diagnostic de grossesse
L’hormone de grossesse (H.C.G) est alors sécrétée et empêche l’arrivée des règles. Elle sera détectée dans le sang 14 jours après l’ovulation. S’il n’y a pas eu fécondation, les règles apparaissent, un nouveau cycle recommence.
4

Quel est le rôle des hormones dans le cycle de la femme?


Le cycle de division en 2 phases

Avant l'ovulation
  • FSH : hormone nécessaire au développement du folicule, produite par l’hypophyse ;
  • Oestrogène E2 (oestradiol) : hormone produite par l’ovaire ;
  • LH : hormone qui déclenche l’ovulation, produite par l’hypophyse.
  • L’ovulation (LH) : sous l’action de celle-ci, libération de l’ovocyte. Transformation du follicule en corps jaune.
Après l'ovulation
  • Oestrogène E2 et progestérone (P) produits par l’ovaire prennent le relais pour permettre un début de grossesse.
  • H.C.G. : hormone sécrétée par les annexes de l’embryon dès son implantation dans la muqueuse
  • Utérine. (Hormone Chorionique Gonadotrope).
5

Comment se déroule un traitement en fécondation In Vitro?


Quite à une mise au point préliminaire, le traitement de FIV se déroule en plusieurs étapes :

La stimulation ovarienne
Lors d’un cycle spontané chez la femme, un seul ovocyte est généralement porté à maturité et ovulé. Les chances de succès sont trop faibles en réalisant une F.I.V avec un seul ovocyte. Il est nécessaire de stimuler les ovaires.

Rappelons que l’activité ovarienne est sous le contrôle d’une glande située à la base du cerveau, l’hypophyse ; son inhibition permettra de mieux maîtriser son action et d’éviter une ovulation inappropriée.

Quand l’hypophyse est sous contrôle, nous pouvons stimuler les ovaires grâce à des injections journalières de préparations FSH et LH (gonadotrophines).

Nous avons comme objectif d’obtenir plusieurs follicules à maturation. La réponse ovarienne varie d’une femme à l’autre, et les doses médicamenteuses seront adaptées en fonction.
6


Modalités pratiques SOYEZ TRES ATTENTIVE : La chronologie du traitement est précisée sur votre ordonnance elle doit être respectée.

Cycle
7


Le schéma long
Le schéma commence toujours par une mise au repos des ovaires. Pour ce faire, il faut inhiber l’hypophyse. Il existe plusieurs types de médicaments.

Cette mise au repos des ovaires dure au minimum 15 jours. Vos règles apparaîtront entre-temps.

Après cette attente, un premier contrôle échographique et sanguin est réalisé. Son but est de contrôler la mise au repos des ovaires.

Si la mise au repos est correcte, vous commencez votre stimulation ovarienne. Vos injections sous-cutanées. Le feu vert est donné par téléphone le jour de votre contrôle.

Vos injections quotidiennes se feront en fin de journée à la même heure. Après les 5 premières doses, une surveillance de la croissance folliculaire au moyen d’une échographie par voie vaginale couplée à une prise de sang permettra d’évaluer l’évolution de la stimulation et d’ajuster la dose de vos injections.

La durée de la stimulation est variable d'une femme à une autre
8
Le schéma court

Le traitement commence par :
Un dosage hormonal (E2 et progestérone) doit être effectué avant de commencer le traitement Une injection sous-cutanée quotidienne à la même heure doit démarrer le deuxième jour des règles qui permet de bloquer l’ovulation Tout en poursuivant cette première médication, s’ajoute vos injections destinées à stimuler les ovaires . Elles se feront quotidiennes en fin de journée par vous-même ou par une infirmière en injection sous-cutanée

Après vos 5 premières doses un contrôle échographique et une prise de sang permettront d’évaluer l’évolution de la croissance folliculaire et d’ajuster les doses de vos injections. La durée de la stimulation est variable.

Le traitement commence le deuxième jour des règles :
Un dosage hormonal doit être effectué avant de commencer le traitement La stimulation ovarienne commence le même jour par injection sous cutanée ( le produit de stimulation sera dictée par le médecin) Après 5 doses de stimulation, dosage le matin+eho puis on adapte le traitement Le 6 ème jour un inhibiteur va être intégré au traiement pour empêcher l’ovulation spontanée Chaque 48 heure une echo doit être réalisée pour suivre la croissanceure des folicules. Quand ceux-ci seront jugés assez matures,
9

La ponction d'ovocyte et le recueil du sperme


Préparation de la ponction
Arrive le jour ou le médecin juge que l’on peut pratiquer la ponction à ce moment là toutes les injections doivent etre arrêtés pour prendre cette décision, elle se base sur le nombre et la taille des follicules ainsi que le dosage hormonal. A ce stade du traitement, une troisième médication prend le relais. L’injection de H.C.G qui déclenchera l’ovulation.
Cette injonction doit être administrée dans la soirée à une heure précise.
Cette étape est indispensable pour obtenir la maturation finale de l’ovocyte.
Nous vous attendons deux jours plus tard vers 07h00 du matin dans le service de fécondation in vitro à la Clinique accompagnée de votre mari.

Ponction
10
Le recueil du sperme
Le jour du prélèvement des ovocytes, un échantillon de sperme du conjoint est recueilli.Ce sperme doit etre mis dans un récipient stérile fourni par le laboratoire. Dès sa réception, les biologistes traitent l’échantillon pour l’analyser et le préparer à la fécondation.

Dans certaines situations de stérilité masculine ou aucun spermatozoïde ne peut être recueilli dans le sperme, il est nécessaire de recourir à une intervention chirurgicale. Bien entendu, cette indication a été posée au préalable par le médecin en consultation.

Sperme
11
Modalités pratiques :
Si vous avez des difficultés à donner un échantillon de sperme, il est possible, même conseillé, de congeler le sperme en le déposant au préalable à la consultation.

Néanmoins, un sperme frais sera toujours demandé le jour de la ponction, car il sera de meilleure qualité.

Un antibiotique est prescrit systématiquement pour éviter une contamination du sperme. Il est important de bien le prendre jusqu’à la ponction ovocytaire.

Une abstinence de 3 jours maximum est demandée. Si celle-ci est supérieure, elle pourrait être responsable d’une diminution de la qualité du sperme.

Il est nécessaire de boire un complément d’eau la veille de la ponction d’ovocytes pour nettoyer vos voies urinaires avant de donner l’échantillon de sperme.

En cas d’intervention chirurgicale réalisée le même jour que la ponction d’ovocytes, une anesthésie est requise. Pour cela, des examens préopératoires seront réalisés (consultation chez l’anesthésiste). Nous vous demandons d’être à jeun à partir de minuit et de prévoir votre retour à domicile par une tierce personne (interdiction de conduire un véhicule suite à l’anesthésie).
12

La ponction
Pour recueillir le liquide folliculaire dans lequel se trouve l’ovocyte, la ponction est réalisée 35 à 37 heures après l’injection d’H.C.G.

Rassurez-vous, la ponction n’est pas traumatisante. Vous n’aurez aucune cicatrice, et une anesthésie est prévue pour que celle-ci soit confortable.

Le gynécologue introduit la sonde vaginale de l’appareil d’échographie (comme durant les contrôles échographiques de votre stimulation) qui permettra de guider l’aiguille par laquelle on ponctionne les follicules de l’ovaire. Le liquide folliculaire est directement observé par le biologiste présent dans la salle qui recherche les ovocytes.

L’ensemble de la ponction dure 30 minutes. La patiente est ensuite surveillée dans l’Unité pendant 2 heures.

Modalités pratiques
Vous êtes accueillis par l’infirmière et installés dans votre chambre le jour même de la ponction vers 7h 30 du matin. Si toutes les consignes énoncées lors du déclenchement n’ont pas été suivies, veuillez le signaler impérativement à l’infirmière.

Aucun effet personnel n’est nécessaire. L’anesthésie ne vous permettra pas de renter seule à votre domicile, ni d’avoir une activité professionnelle ce jour-la. Une tisane vous sera servie avant votre départ.
13

La fécondation : le rôle du laboratoire

« C'est la rencontre de l'ovocyte avec le spermatozoïde »

Le jour même de la ponction, quelques heures après, le laboratoire réalise la fécondation selon deux méthodes.

L'insémination normale
Quelques milliers de spermatozoïdes sont mis au contact de l’ovocyte dans des conditions qui se rapprochent de celles du corps humain. Un spermatozoïde pénètre de lui-même l’ovocyte.

Insémination
14
La micro injection (ICS*)
Cette méthode est utilisée lorsque la qualité du sperme est diminuée. Elle consiste à injecter un spermatozoïde dans l’ovocyte à l’aide d’une aiguelle microscopique.

Cela requiert toute la compétence du biologiste qui effectue cette manipulation au microscope.

Tous les ovocytes mûrs sont traités.

+ICSI = IntraCytoplasmic Sperme Injection.

Les embryons se trouvent perpétuellement dans des conditions optimales favorisant leur développement (température, humidité, milieu de culture etc…).

Deux jours après la ponction, l’embryon a déjà commencé ses divisions cellulaires, il est constitué de 2 à 4 cellules.

Nous constatons très vite que les embryons présents chez un même couple n’évoluent pas tous de la même manière. Certains se divisent mieux que d’autres. La qualité embryonnaire est donc variable.

Le laboratoire applique les critères de qualité et choisit pour le transfert, les embryons de meilleure qualité.
15
Modalités pratiques :
Nous vous confirmerons par téléphone, le lendemain de votre ponction, si la fécondation s’est bien déroulée.

Le jour du transfert est défini selon le nombre et la qualité des embryons.

Par conséquent, il nous est difficile de vous préciser le jour du transfert.

Le lendemain de la ponction, les ovocytes sont observés au microscope afin de déterminer lesquels sont fécondés normalement.

Micro injection
16

Le replacement des embryons (transfert d'embryons)

Modalités pratiques
Par téléphone, nous vous confirmerons le jour et l’heur et l’heure du transfert de vos d’embryons. Le transfert d’embryons dans l’utérus se fait entre le 3° et 6° jour après la ponction. Après le transfert, vous resterez allongée deux heures.

Dans certains cas le transfert est repproté à une date ultérieure pour plusieurs raison, hyperstimulation ou qualité de l’endometre. La technique n’est pas douloureuse et ne nécessite pas d’anesthésie. Vous serez installée en position gynécologique. Après une toilette intime, le médecin utilisera un fin cathéter souple et le placera dans le col pour arriver dans l’utérus. La goutte de liquide contenant vos embryons sera déposée et l’opérateur retirera le cathéter.

Le nombre d’embryons replacés va dépendre de leur qualité et de votre passé médical. Le médecin vous conseillera dans votre choix. Il est important de limiter le risque de grossesses multiples sans toutefois diminuer vos chances de grossesse.

Ensuite, nous vous conseillons quatre jours de repos. Il n’est pas nécessaire de s’absenter plus longtemps de votre travail, cela ne changera rien à vos chances de succès. La médication de « progestérone » est à poursuivre jusqu’au test de grossesse.
17
Quinze jours après la ponction, le test de grossesse sera réalisé par une prise de sang. Ce test consiste à doser l’hormone de grossesse (H.G.G.) présente en cas de grossesse évolutive

Votre test est positif
Si votre test est positif lors du premier contrôle, nous répéterons ce test plusieurs fois pour s’assurer de la bonne évolution de celui-ci.

Une première échographie sera programmée un mois après votre transfert lors de cette échographie nous pourrons découvrir ensemble le nombre d’embryons implantés.

L’administration de la progestérone doit être poursuivie durant les trois premiers mois de la grossesse.

Nous vous déconseillons de voyager en début de grossesse car une surveillance médicale est parfois nécessaire.

Test grossesse
18

Votre test est négatif
Si votre test sanguin est négatif, cela signifie qu’aucun embryon ne s’est implanté.

Cette annonce par téléphone est un moment pénible à vivre. L’échec est souvent difficile à comprendre. N’hésitez pas à vous faire aider par une tierce personne.

Généralement, le retour des règles se manifeste après l’arrêt de la prise de progestérone.

Si vous désirez reprendre au plus vite une nouvelle tentative, un mois de repos pour vos ovaires est nécessaire.

Votre prochain traitement sera adapté en fonction de l’expérience du premier.

Si des embryons surnuméraires ont été congelés, nous organiserons avec vous leur transfert au cours d’un cycle spontané ou artificiel avant d’entamer une nouvelle tentative.

Nous restons toujours à votre écoute.
19

FIV
20

Le replacement des embryons (transfert d'embryons)

« Les embryons non choisis pour le transfert (embryons surnuméraires) peuvent être congelés.*

Si leur qualité est suffisante, ils sont conservés dans une paillette placée dans une cuve spécifique.

Ces embryons pourront être utilisés pour un nouveau transfert.

Après la décongélation, vos embryons sont observés au laboratoire, il est possible qu’aucun d’entre eux n’évolue et qu’il n’y ait pas de transfert.

* il faut savoir que la congélation n’est pas toujours possible. »

Vitrification
21

Un formulaire de consentement pour la congélation doit être signé par le couple en consultation.

Suite à votre accord, si les critères de congélation sont remplis, nous pourrons congeler vos embryons.

Ces embryons devront être utilisés impérativement avant de recommencer une nouvelle tentative et ce, dans un délai maximum de 2 ans.

Pour replacer ces embryons au bon moment dans la cavité utérine, nous suivrons un cycle naturel (spontané) à partir du 9ème, 10ème jour des règles, par échographie et prise de sang jusqu’au déclenchement de l’ovulation. Ensuite, nous fixerons par téléphone la date du transfert.

Le jour du transfert, nous vous confirmerons si les embryons ont résisté à la décongélation et s’il peut avoir lieu.
22

Aspects psychologiques et esthétiques

La FIV pratiquée dans notre institution implique plusieurs acteurs et doit les respecter, il s’agit du couple, de la famille et de l’enfant à venir.

La FIV n’est pratiquée que dans le cadre d’un projet parental exprimé par l’homme et la femme.

Le traitement est exigeant sur le plan émotionnel, ce n’est pas toujours facile d’en discuter avec son entourage et encore moins sur le lieu de travail.

De nombreuses questions se posent, dont les réponses ne peuvent être que personnelles.

L’équipe médicale est présente pour vous aider dans ce projet fait d’espoir mais aussi de déceptions.

Thérapie
23

Les chances de succès

Après une ponction d’ovocytes, la probabilité d’obtenir une grossesse est à peu près de 40%.

Par ailleurs, comme dans la nature, une partie de ces grossesses diagnostiquées très tôt, n’évoluent pas jusqu’au terme. Celles-ci peuvent s’arrêter après quelques jours (= grossesses biochimiques) ; une fausse couche naturelle ou, exceptionnellement, une grossesse extra-utérine peuvent survenir au 1er trimestre. C’est pour ces raisons que le taux de naissance avoisine les 30%.

Ce résultat varie pour chaque couple en fonction de facteurs tels que l’indication du traitement, l’âge de la patiente, la qualité des embryons et d’autres éléments encore inconnus aujourd’hui.

Dans la majorité des cas, la patiente débute une grossesse après deux tentatives de FIV.

En cas d’échec, une évaluation est réalisée en consultation pour améliorer les chances. En effet, la tentative nous apporte de nombreux renseignements pour la suivante. Sachez cependant qu’une limite d’âge est fixée à 42 ans, pour des raisons d’insuccès.

Chaque jour, les techniques évoluent et les chances de succès ne font qu’augmenter.
24

Les risques liés à la FIV

« Les traitements sont, dans la plupart des cas, bien tolérés. »
  • Il peut arriver que le traitement en cours soit stoppé pour différentes raisons médicales.
  • Une gêne abdominale peut survenir à la fin du traitement et après le replacement des embryons.
  • Dans certains cas, l’augmentation du volume des ovaires est trop importante et entraîne la présence de liquide dans le ventre. Ceci a pour conséquence de perturber votre état général. C’est le syndrome d’hyperstimulation ovarienne qui nécessite une surveillance médicale plus stricte.
  • Si vous percevez un signe inhabituel qui vous inquiète n’hésitez pas à nous en faire part lors de vos contrôles ou par l’intermédiaire de la permanence téléphonique.
  • Pour l’enfant à venir, l’expérience montre que les enfants par FIV ne présentent pas plus de malformations que les enfants conçus naturellement.


Coût d'une tentative

Le coût est variable, il dépend des médicaments, de la longueur du traitement et des choix thérapeutiques.
25

Renseignements pratiques

CABINET ZARQAOUI

Adresse: 31, Rue Jalaleddine Sayouti, Quartier Racine, Nid d’iris Casablanca, Maroc
Tél : +212 5 22 36 36 06
Tél : +212 6 61 38 04 34
Fax : +212 5 22 36 04 04
E-mail : [email protected]

Centre IRIFIV

Adresse: 13, place du Nid d'Iris 20100 Quartier Racine Casablanca, Maroc
Tél : +212 5 22 94 97 72
Tél : +212 6 61 44 27 88
Tél : +212 5 22 39 25 30
Fax : +212 5 22 39 25 33
E-mail : [email protected]

Clinique Les IRIS

Adresse: 13, place du Nid d'Iris Quartier Racine Casablanca, Maroc
Tél : +212 5 22 39 25 30
Fax : +212 5 22 39 25 33
26

Retrouvez nous sur notre portail

sur http://www.docteurzarqaoui.com

youtube ReKrute.com || youtube ReKrute.com